Accueil

La récupération de données d’un support se divise en quatre parties, qu’il s’agisse de disques durs, de bandes magnétiques, etc.logo phoenix dataLa réparation du support.

 Que ce soit une clef usb, un disque dur ou un disque SSD, la réparation est la première étape. Souvent temporaire, la réparation fait appel à des solutions matérielles donc chères et en général effectuées par des professionnels.

La copie bit à bit du contenu du support du médium.
Cette phase fait appel soit à une solution matérielle (par exemple Deepspar disk imager) soit à une solution logicielle (par exemple dd_rescue sous linux). En fonction du médium, certaines options sont plus efficaces que d’autres. Le but étant de travailler ensuite sur une copie du médium et non pas directement sur celui-ci de façon à le solliciter un minimum et ainsi éviter sa destruction définitive.
La récupération de données proprement dîtes.
L’approche est logicielle. Ce sont typiquement les solutions les plus vendues sur le marché. Allant de la simple récupération de partitions à la récupération complète des données.
La réparation des fichiers qui sont corrompus ou inexploitables.
La dernière phase se fait soit à la main soit à l’aide de logiciels. C’est une activité très importante pour les sociétés qui travaillent sur les recherches de preuves informatiques.

On distingue les défaillances logicielles et matérielles. Évidemment, les défaillances logicielles appellent des solutions logicielles tandis que les défaillances matérielles appellent une intervention matérielle. Les interventions matérielles permettent souvent de récupérer une partie des données mais elles aboutissent aussi souvent à la destruction du média. Les solutions de récupération logicielles bien mises en œuvre n’altèrent pas le medium. C’est pourquoi, il est important de pouvoir faire un diagnostic précis pour savoir s’il faut aborder le problème de manière logicielle ou matérielle. Une approche logicielle sur une panne matérielle peut mettre en péril vos données et rendre toute récupération ultérieure impossible.

 

 DATA Phoenix vous propose ces prestations avec des prix cassés afin de réparer vos problèmes de mémoires à partir de 70 euros !